Google forme les patrons de TPE avec les chambres de commerce

Le nouveau pari de Google, l'indétrônable géant américain du net aujourd'hui du smartphone et des tablettes consiste à s'allier aux chambres de commerce devaient pour former les patrons des très petites, petites et moyennes entreprises. Il devrait avoir sensibilisé 50.000 TPE et PME au web d'ici 2015 y compris pour le site de bonus casino.

Selon une étude Ipsos commandée par Google France, 34 % des TPE estiment qu'elles n'ont pas de ressources financières suffisantes pour une formation de développement sur internet, une formation sur le web. 31 % de ces entreprises répondent qu'elles n'ont pas le temps et 25 % qu'elles n'en tireront pas de bénéfices économiques. Des chiffres que Google voudrait pouvoir changer. Aujourd'hui toutefois, 51 % des TPE-PME ont désormais une présence sur Internet, et 43 % ont un site Web – contre 34 % en 2011 – même s'il est rarement à jour.

Les chiffres sont globalement un peu meilleurs en région parisienne, mais ils sont loin de ceux qu'on trouve en Grande-Bretagne, au Québec et en Amérique du nord plus généralement. DE ce point de vue la France accuse un retard certain. Or, une PME présente sur le Web se développe deux fois plus vite qu'une entreprise qui n'y est pas et exporte deux fois plus. Aussi les Chambres de commerce ont entrepris de rencontrer quelque 20.000 entreprises, essentiellement des TPE, qui ont signé une convention avec Google, « Google pour les pros », destinée à sensibiliser les TPE et PME de la région.

Le fondateur d'Android a constitué une équipe de 30 coachs formés par ses soins et par la CCIP pour aller au-devant des entreprises de moins de 50 salariés et les aider à développer leur activité Internet ou renforcer leur visibilité sur le Web notament pour bonusdecasinos.com .

Le géant américain intervient donc de plus en plus dans des domaines économiques et sociaux bien au-delà de l'Amérique du nord. Critiqué pour son siège en Irlande et ses impôts très faibles du fait que l'entreprise internationale ne dépend pas des législation nationale, ou presque, Google constitue également un excellent facteur de développement et de formation non seulement pour les start-up mais de façon générale pour le développement des entreprises.